La key lime pie qui déboîte

Je l’ai déjà dit, je suis une inconditionnelle de la tarte au citron meringuée. La key lime pie c’est un peu sa cousine américaine, alors j’étais vraiment curieuse de la tester. C’est différent, bien plus rapide et facile à faire (avec 3 enfants, j’aime la rapidité et la facilité!) et c’est un délice. D’après ce que j’ai vu à Miami, ils font parfois une meringue sur le dessus. Personnellement (moi-même) je l’aime mieux avec la crème fouettée, et c’est plus rapide à faire (et comme ça je garde mes blancs d’oeufs pour faire des financiers ou des macarons).


Ingrédients

  • 300g de biscuits Hob Nobs (McVities)
  • 75g de beurre fondu
  • 2x397g de lait concentré
  • 240mL de jus de citron vert (6/8 gros citrons)
  • Zeste de 2 citrons verts
  • 6 jaunes d’oeufs
  • 25cl de crème fraîche pour chantilly (minimum 30% de MG) et zeste pour décorer

Préparation

Base biscuitée

Ecraser les biscuits et ajouter le beurre fondu. Mélanger bien.

Tapisser le fond et les bords d’un plat à tarte avec la base biscuitée en tassant bien.

Mettre au frigo.

Crème au citron

Préchauffer le four à 180°

Mélanger les jaunes avec le lait concentré et le citron (jus et un peu de zeste)

Verser sur la base biscuitée et faire cuire au four pendant 20 minutes.

Laisser refroidir et mettre au frigo pendant quelques heures (4h minimum).

Crème fouettée 

Fouetter la crème en chantilly, et la répartir sur la tarte (avec une poche à douilles). Décorer avec un peu de zeste de citron vert.

Le cheesecake au beurre de cacahuète

Attention attention, j’annonce, c’est une petite bombe (gustative et calorique)! J’ai trouvé la recette sur le site de Nigella ❤️

Je l’ai suivie à la lettre sauf que je n’ai pas mis les cacahuètes dans le biscuit (je sais pas pourquoi, cette phrase sonne bizarrement sexuelle).

  
Pour le biscuit

  • 250g de McVities Digestives
  • 50g de beurre fondu
  • 100g de pépites de chocolat

Pour la crème

  • 500g de Philadelphia (sorti du frigo quelques heures avant)
  • 3 œufs entiers + 3 jaunes
  • 150g de sucre
  • 250g de beurre de cacahuète (j’ai pris de la Dakatine)
  • 125mL de crème épaisse entière 

Pour le glaçage

  • 100g de chocolat au lait
  • 250mL de crème fraîche liquide
  • 30g de sucre roux (j’ai utilisé de la vergeoise blonde)

Commencer par préparer le biscuit: dans un robot, mixer les biscuits jusqu’à obtention d’une poudre pas trop fine. Ajouter le beurre et les pépites de chocolat. Tapisser le fond d’un moule à charnière recouvert de papier cuisson avec le biscuit (en tassant bien). Réserver au frais pendant au moins 1h.

Préchauffer le four à 170°.

Pour la crème: mélanger le sucre et les œufs, puis le beurre de cacahuète en fouettant bien. Ajouter la crème fraîche et le Philadelphia. Quand le mélange est bien homogène, verser sur le biscuit et mettre au four 50 minutes (voire 1h). Le dessus doit être cuit et sec.

Sortir le cheesecake du four pendant que vous préparez le glaçage. 

Dans une casserole, faire chauffer la crème, le chocolat et le sucre jusqu’à ce que tout soit fondu et homogène. Verser doucement sur le cheesecake et remettre au four 10 minutes.

Sortir le cheesecake du four, laisser refroidir à température ambiante puis mettre au frais au moins 24h. Sortir du frigo un petit quart d’heure avant de déguster.

La blouse Milan d’Anne Ka Couture 

Après toutes ces semaines d’absence, me revoilà! Il faut dire qu’avec la grossesse je manque un peu d’inspiration et d’énergie. J’ai plein d’envies de cousettes mais une grosse flemme (et aussi je me dis « à quoi bon coudre quelque chose que je ne pourrai pas mettre avant plusieurs mois? »). 

Mais voilà, je suis tombée amoureuse de cette blouse d’Anne Ka Couture dès qu’elle est sortie: les petits volants, les mancherons froncés, le décolleté dans le dos. J’adore! Alors je n’ai pas hésité longtemps avant d’acheter la version PDF.

J’ai fait ce modèle pour ma sœur avec le tissu Flaming Oh poly/coton d’Aime comme Marie, qui est tout léger et tout doux. 

Je compte bien m’en faire une pour moi aussi (en batiste France Duval Stalla), même si je ne pourrai pas la mettre longtemps. Stay tuned!

  

Tarte à la mousse au chocolat mi-cuite (de Christophe Felder)

Je vous préviens tout de suite, c’est une petite bombe calorique. Mais comme toute bombe calorique, c’est une grosse tuerie! Mon seul regret: d’avoir opté pour du chocolat à 70% de cacao, c’était un poil trop chargé. Ça aurait été encore meilleur avec le chocolat Caraïbe (66%) de Valrhona (depuis que j’ai testé le chocolat Valrhona je suis devenue très snob, j’ai du mal à apprécier les pâtisseries faites avec une autre marque). 

Pour cette recette, il vaut mieux s’y prendre à l’avance en préparant la pâte sablée la veille.

  
Ingrédients

Pour la pâte sablée au chocolat

  • 90g de sucre glace
  • 30g de poudre d’amandes
  • 15g de cacao
  • 225g de farine
  • 150g de beurre mou
  • 1 œuf 

Pour la mousse mi-cuite

  • 2 œufs entiers + 2 jaunes
  • 60g de sucre
  • 300g de chocolat
  • 200g de beurre (je pense que je ne mettrai « que » 150g la prochaine fois)

Préparation de la pâte sablée (la veille)

Tamiser ensemble le sucre glace, l’amande en poudre et le cacao. Mélanger et ajouter la farine.

Dans un robot (ou avec un fouet électrique), fouetter le beurre jusqu’à ce qu’il devienne crémeux, et ajouter l’œuf. Enlever le fouet du robot, remplacer par le crochet. Verser les ingrédients secs et pétrir pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’une boule bien homogène se forme. Mettre la pâte dans du film alimentaire et réserver au frigo (pendant au moins 2h, mais le mieux c’est toute une nuit).

Le lendemain, sortir la pate du frigo, et l’étaler dans un plat à tarte. Piquer avec une fourchette, et remettre au frais 20 minutes. Préchauffer le four à 170°.

Couvrir la pâte d’un papier cuisson et de billes en céramique. Cuire pendant 10 minutes. Retirer le papier et les billes et continuer la cuisson à blanc pendant 5 à 10 minutes.

Préparation de la mousse mi-cuite 

Faire fondre le chocolat et le beurre ensemble au bain-marie. Réserver et laisser refroidir avant de passer à l’étape suivante.

Préchauffer le four à 190°.

Avec un robot ou un fouet électrique, fouetter les œufs, les jaunes et le sucre à vitesse maximale pendant plusieurs minutes. Le mélange va doubler de volume et devenir mousseux. Incorporer ensuite le mélange beurre-chocolat très délicatement.

Verser la préparation sur la pâte sablée, et mettre au four une dizaine de minutes (ou moins en fonction du four). La mousse doit être encore un peu tremblotante, à peine cuite. Laisser refroidir à température ambiante puis mettre au frais.

Je vous conseille de servir la tarte à température ambiante, pour qu’elle retrouve son moelleux. 

Robe en vichy

J’avais le livre « Sew chic kids » de Ruriko Yamada depuis Singapour. Il regorge de jolis modèles (et pour une fois les patrons pour garçons sont super sympas). 

  

Le modèle qui me plaisait le plus était la petite robe à manches volantées. Alors je me suis lancée, dans un tissu vichy France Duval-Stalla de super qualité. Et je dois dire que je suis contente du résultat. J’ai l’ai faite en 6 ans et elle est pour le moment beaucoup trop grande pour Héloïse (ce qui n’est pas plus mal vu qu’elle a déjà 200 robes dans son placard). Mais j’ai hâte de la voir portée!

 

Brioche tressée (type vendéenne freestyle)

Je n’ai pas de machine à pain. J’ai longtemps hésité à en acheter une, et puis à chaque fois j’ai renoncé parce que c’est très encombrant (et comme j’ai déjà un blender, un robot multifonctions, un robot pâtissier et un batteur électrique, je me suis dit que c’était peut-être pas la peine de rajouter la machine à pain) (ni d’ailleurs la centrifugeuse ou le Thermomix). En plus, il faut bien avouer qu’avec un robot pâtissier, le pétrissage est un jeu d’enfant, et que le pain est bien plus croustillant cuit au four que dans la machine à pain. Donc voilà, la machine à pain ne passera pas par moi, mais ça ne m’empêchera pas de faire du pain et des brioches!

En ce moment je suis dans ma période brioche (un peu comme la période bleue de Picasso, mais en plus gonflé) (quel humour) et après un premier ratage (brioche butchy qui doit être super bonne en vrai mais que je crois avoir fait trop cuire), j’ai cherché des recettes de brioches vendéennes, et je suis un peu partie en freestyle en mettant plus de beurre, en rajoutant du rhum et du sucre perlé dessus. Et comment vous dire… Orgasme gustatif!

Ingrédients

  • 250g de farine T45
  • 50g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à café de levure sèche
  • 60mL de lait tiède
  • 1 gousse de vanille
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse 
  • 1 œuf (à température ambiante)
  • 1 cuillère à café de rhum vieux
  • 60g de beurre mou
  • Pour la dorure: un peu de lait et de cassonade
  • Sucre perlé

Diluer la levure dans un peu d’eau tiède sucrée et laisser mousser 10 à 15 minutes.

Faire tiédir un peu de lait avec les graines de vanille.

Dans la cuve du robot pâtissier, verser: la farine, le sucre, le sel, la crème fraîche, l’œuf, la levure et le rhum. Mettre le crochet et pétrir à vitesse lente pendant 1 minute. Verser le lait progressivement. A ce stade, il est possible que la pâte soit trop liquide et collante (c’était le cas pour moi), donc on peut rajouter de la farine petit à petit, jusqu’à obtention de la bonne consistance (pas trop liquide mais pas trop dure non plus). Incorporer le beurre et laisser le robot pétrir quelques minutes à vitesse lente (2 ou 3 sur le Kitchen Aid). 

Transvaser la pâte dans un saladier tapissé de farine, recouvrir d’un torchon humide et laisser gonfler 2h (chez moi il fait assez chaud et humide donc la pâte pousse bien. S’il fait froid, vous pouvez laisser pousser toute la nuit, ou bien mettre la pâte au four en fonction étuve à 40°). La pâte doit doubler de volume.

  
Quand elle est bien gonflée, fleurer le plan de travail (ça veut dire qu’on met de la farine dessus), et verser la pâte dessus. Pétrir quelques minutes pour la dégazer, et la séparer en 3. Faire 3 boudins identiques, et tresser. Mettre la tresse dans un moule à cake et laisser gonfler encore une heure. 

 

Préchauffer le four à 180°.

A l’aide d’un pinceau, recouvrir de dorure (mélanger lait tiède et un peu de cassonade) et parsemer de sucre perlé. Enfourner pour 25 minutes. Une fois cuite, laisser refroidir avant de démouler. 

  
  

 

Bloomer mignon

Depuis les vacances j’ai du mal à me remettre à coudre. Ça m’arrive parfois, je n’arrive pas à comprendre pourquoi. Du coup je fais quelques petits projets faciles et rapides, en me disant que ça va me remettre le pied à l’étrier et que ce sera reparti. Parfois ça marche, parfois non.

Donc j’ai fait un petit bloomer taille 3/6 mois. L’idée c’est d’en faire plusieurs, dans des tissus un peu sympas et jolis qu’on ne trouve pas ici, et d’essayer de les vendre. Voilà donc le premier. Mignon ce petit tissu tropical, non? Déniché sur Cousette (et en plus en ce moment il est soldé!)